• En Vert et contre les pesticides

    À l'image de communes ornaises telles que Bellême, Bellou-Ie­Trichard souhaite aller plus loin dans sa démarche de protection de l'environnement.

    Les élus ont adhéré à la Charte Bas-Normande de désherbage des espaces communaux.

    Entre les trois niveaux :
    • traitez mieux,
      traitez moins,
      ne plus traiter chimiquement,

    leur choix s'est porté sur la troisième solution.

    Améliorer la qualité de l'eau à « sa source », protéger les écosystèmes mais aussi la santé des hommes, sont les objectifs poursuivis par la charte.


    Dans le cadre de la "Semaine Sans Pesticides" menée par le MDRGF (mouvement pour le droit et le respect des générations futures), une dame a décidé d'interpeller le maire du 18e arrondissement de Paris pour que l'usage de pesticides dans les parcs et jardins, les écoles, la voirie et autres lieux publics soit interdit dans sa commune...

    Une idée à suivre pour les habitants du Perche !



    Monsieur le Maire,

    Comme 80% des Français je suis favorable à l'interdiction des pulvérisations de pesticides dans les lieux publics tels que les parcs et jardins, la voirie, les écoles etc... et par ce courrier je veux vous faire part de mon inquiétude vis à vis des impacts de ces pesticides sur la santé publique et notamment celle de nos enfants. De plus en plus d'informations scientifiques associent en effet les pesticides, utilisés dans les lieux de vie de nos enfants, à des cancers qui pourront se déclarer plus tard dans leur vie. Cette exposition à des pesticides dangereux contribuerait en partie à l'augmentation des cancers de l'enfant de plus d'1% par an depuis 30 ans. Elle doit donc cesser.

    La nouvelle Directive cadre sur l'utilisation des pesticides, récemment adoptée par l'Union Européenne, reconnaît que l'utilisation des pesticides dans les lieux publics représente un risque élevé pour la santé publique. A ce titre, elle prévoit que les Etats Membres doivent «veiller à ce que l'utilisation des pesticides soit restreinte ou interdite» dans et autour de ces lieux publics.

    Nous vous demandons donc de vous engager aujourd'hui, Monsieur le Maire, à interdire l'usage des pesticides dans les lieux publics de notre commune, comme l'ont déjà fait d'autres communes. Il est en effet possible de mettre en place le plus rapidement possible des alternatives non chimiques pour l'entretien des espaces et lieux publics, ainsi que des écoles de notre commune. Nous comptons vraiment sur vous, Monsieur le Maire, pour changer ces pratiques dans notre commune, dans l'intérêt de nos enfants.

    Je reste à votre disposition pour y travailler à vos côtés et attends avec espoir votre position sur ce dossier de santé publique important.

    Très respectueusement,

    Signature
    Adresse


    « Non au Cruiser - Signez et faites signer la pétition avant vendredi 27 mars !"La transparence sur les effets des OGM sur la santé sera explosive" promet le CRIIGEN »

  • Commentaires

    1
    Linda Hancock-Morin
    Lundi 31 Décembre 2012 à 16:31
    Très bon article, mais impossible de recommander ce blog aux autres
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :