• Une nouvelle consultation publique s’ouvre du mardi 28 mars au mardi 25 avril, concernant une demande d’extension d’un élevage porcin situé sur la commune de Saint-Fulgent-des-Ormes. Compte tenu des remous et des inquiétudes suscitées par l’affaire de l’extension de la porcherie de Chemilli (voir l'article du Perche ), PAE tient à préciser sa position et à expliquer sa démarche par rapport à ce type de dossier.

    Tout d’abord, il y a élevage et élevage, porcherie et porcherie, et PAE traite chaque dossier indépendamment des autres, sans à-priori, ni en négatif ni en positif. Le projet de Saint-Fulgent n’est pas celui de Chemilli. Notre association est particulièrement vigilante sur les risques récurrents de pollution des sols, sur la qualité des eaux, sur les plans d'épandage et la pression en azote sur les sols qui en découle et bien évidement sur la production d'une alimentation saine et de proximité. L’avis que nous rendons, qu’il soit favorable ou défavorable, est basé sur des faits, sur des données fiables et quantifiables, et ce sera le cas avec cette demande d’extension d’élevage porcin. 

    Celle-ci a été déposée par la Sarl de la Giletterie, située au « Champ Romet », Les communes comprises dans un rayon d’un kilomètre autour du périmètre de l’installation et concernées par le plan d’épandage sont : Saint-Fulgent-des-Ormes, Vaunoise, Le Gué-de-la-Chaine, Chemilli, Igé, dans le département de l’Orne et, Saint-Pierre-des-Ormes et Saint-Cosme-en-Vairais dans le département de la Sarthe. Le dossier complet peut être consulté à cette adresse : http://www.orne.gouv.fr/saint-fulgent-des-ormes-sarl-de-la-giletterie-r3138.html. Sinon, un dossier déposé à la mairie de Saint Fulgent sera tenu à la disposition du public pendant toute la durée de la consultation.

    Nous incitons vivement toutes les personnes concernées à consulter ce dossier, même si cela prend du temps et peut s’avérer un peu ardu, seule une démarche citoyenne permet d’éviter amalgame et éventuelle mauvaise surprise. A titre indicatif, nous mettons à disposition l’avis rendu par PEA dans le cadre du dossier d’extension de porcherie à  Chemilli, il est téléchargeable ICI

     

       

     

     


    votre commentaire
  • Du 20 au 30 mars Se tient la 12ème édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides. Un événement salué et soutenu par PAE, qui y avait participé en menant des opérations de sensibilisation en 2015 et 2016,  notamment dans le magasin Bricomarché de Mortagne au Perche. Cette année, Générations Futures annonce plus de 700 événements au programme en France et dans 18 autres pays, avec au menu des avant-premières du film  Zéro phyto 100% bio  de Guillaume Bodin, des conférences sur la santé, la biodiversité ou les alternatives aux pesticides, des ateliers pour apprendre à jardiner au naturel et bien sûr plein de portes-ouvertes et autres dégustations de bons produits! Pour savoir ce qui se passe près de chez vous : http://www.semaine-sans-pesticides.fr/


    votre commentaire
  •  

    Assez du glyphosate, ce pesticide qui, l'a-t-on assez répété, est considéré comme un cancérogène probable par le Centre international de recherche sur le cancer, branche de l’OMS ? 
     

    Assez des tergiversations des gouvernements et de l'Union Européenne qui, en dépit de l'évidence, refuse d'interdire définitivement cette horreur dont il se répand des milliers de tonnes chaque année dans nos champs?

    Assez de la mauvaise foi de l'agrochimie qui veut nous faire croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes à coup de rapports biaisés ? 

    Alors signez pour l'Initiative Citoyenne pour obtenir l’interdiction du glyphosate !

    Lancée le 8 février par une quarantaine d'ONG appartenant à 14 pays de l'Union Européenne - dont Générations Futures pour la France - cette initiative doit recueillir 1 million de signatures dans un délai de 1 an. La Commission Européenne sera alors obligée d'en tenir compte et de répondre à cette demande. Plus ce nombre sera atteint rapidement, mieux ce sera, alors si vous ne voulez plus entendre parler de ce pesticide, signez ! Il n'y a pas que l'environnement qui vous en sera reconnaissant, mais aussi la démocratie citoyenne : notre santé nous appartient, et l'Europe ne doit plus en décider à notre place !

     

    Signez ici !

    https://stopglyphosate.org/fr/

     


    votre commentaire
  •  

    Si vous êtes à Paris le 22 février, ne ratez pas le colloque Pays, Paysans, Paysages, qui se tiendra de 9h-18h à l'AgroParisTech - Amphi Tisserand (16 rue Claude Bernard, 75005 Paris). Organisé à l’initiative de La Fondation René Dumont, du Musée du Vivant et du Mouvement Utopia, il rassemblera, en une série de tables rondes, de nombreux spécialistes - dont monsieur Marc Dufumier, que l'on ne présente plus, et Maxime de Rostolan, directeur de l’association Fermes d’avenir - venus débattre et proposer des solutions à la grande question : "Comment les organisations de la société civile et les collectivités territoriales les plus soucieuses de sauvegarder la biodiversité et la qualité de vie dans nos campagnes, de promouvoir les emplois et le maintien d’activités diverses et conviviales en monde rural, tout en assurant une alimentation de grande qualité sanitaire et gustative dans les cantines des écoles, des collèges et des lycées, pourraient-elles contribuer au maintien ou à la promotion de ces formes d’agricultures paysannes les plus respectueuses des paysages ? "

     Demandez le programme ICI

     

     

     


    votre commentaire