• La porcherie de la Galésière à Vichères, ça repart ! Hélas !

    cochon.jpg

    En janvier 2007, Perche Avenir Environnement s’était déjà mobilisé pour l’abandon du projet qui menaçait notre environnement.

    À l’époque, PAE avait constitué un collectif de défense avec le soutien de l’AMAP, la Fédération Environnement d’Eure et Loir et de Maisons Paysannes de France et le soutien de la Fédération des Pêcheurs d’Eure et Loir.

    Les arguments mis en cause sont toujours d’actualité :

    Un accroissement important de la pollution des eaux par les nitrates et les antibiotiques !

    Un frein certain au développement durable du Perche notamment par le tourisme !

    Un cadre de vie déprécié! et tout cela, au mépris du principe de précaution et de la Charte Nationale de l’Environnement, donc de notre Constitution !

    Ce projet doit être abandonné ! Il y a déjà beaucoup trop d’élevages industriels dans les cantons de Nogent le Rotrou et d’ Authon au Perche.

     

    Dans un prochain article, PAE indiquera les actions que l’association compte mener.

    En attendant, n’hésitez pas à nous faire par de vos réflexions en les adressant à percheavenir@free.fr

     

    Karim Laanaya, conseiller régional du Centre, conseiller municipal de Nogent-le-Rotrou et Vice-président du Parc Naturel Régional du Perche, s’oppose également à ce projet :

    « Abandonné en 2007 grâce à la mobilisation d’associations, d’élus et de citoyens, le projet d’extension de la porcherie de La Galésière, à Vichères, refait surface.Dans les prochains jours, une nouvelle enquête publique sera lancée à Vichères, ainsi que dans les communes limitrophes concernées par ce projet (Trizay-Coutretôt-Saint-Serge, Champrond-en-Perchet, …).

    Il convient de rappeler qu’en 2007 les avis furent en majorité défavorables.
    La nouvelle version de ce projet d’extension de porcherie a été discutée lors de la dernière réunion du bureau du Parc naturel régional (PNR) du Perche, au mois de juillet.
    Le bureau du PNR a émis un avis majoritairement favorable à cette extension, portant atteinte aux objectifs fondamentaux d’un parc naturel, territoire remarquable à préserver.
    Comme en 2007, ce projet va à l’encontre du développement d’une agriculture durable et identitaire du Perche, principe pourtant inscrit dans la charte du PNR.
    Cette extension de porcherie industrielle, impliquant notamment des épandages massifs, nuira à la qualité du cadre de vie et de l’environnement.
    L’eau, la biodiversité et la santé humaine sont une nouvelle fois menacées par un type d’agriculture intensif et polluant ».

     

    « Forum « Alimentation Santé » les 16 et 17 octobre à Saint Hilaire sur ErreBiodiversité : Percherons donnez votre avis ! »

  • Commentaires

    1
    goujon christian
    Lundi 31 Décembre 2012 à 16:28

    Au sujet de l'enquête publique à venir, voici deux idées:

      -  le commissaire-enquêteur : lui faire exposer ses expertises, son parcours, son CV (en 2007, il était ancien agriculteur, non impartial...)

       - rechercher dans le projet et les commentaires de l'administration, QUI SERA là, dans le futur, pour surveiller, mesurer, analyser, vérifier que les promesses d'exploitation et d'aménagements sont strictement respectées et tenues ; sinon quel seront les recours possibles des riverains ?

    2
    CHARPENTIER Armelle
    Lundi 31 Décembre 2012 à 16:28

    Puisqu'il y a bientôt des élections, ne peut-on en profiter pour faire pression en écrivant une lettre collective au parc pour qu'ils révisent leur position, lettre qu'on ferait envoyer par internet par tous nos amis et connaissances ? Une sorte de pétition organisée par internet ? Si nous arrivons à mobiliser un certain nombre d'habitants du Perche, ça influrait peut-être ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :